Gestion du poids

Depuis quelques temps :

  • Vos habits rétrécissent dans l’armoire…
  • La deuxième porte que vous ouvrez rapidement lorsque vous rentrez du travail est celle du réfrigérateur..
  • Vous voulez retrouver votre poids de forme…
  • Vous connaissez les règles diététiques mais vous avez des compulsions alimentaires…
  • Vous souhaitez vous libérer de vos kilos émotionnels…
  • Vous présentez des problèmes de santé liés au surpoids …

Praticienne certifiée méthode JIA© – RVE (réduction virtuelle de l’estomac), et formée à des techniques qui ont fait leurs preuves, je peux vous accompagner pour vous aider à retrouver durablement votre poids de forme.

Qu’est-ce que le poids de forme ?

Le poids de forme est le poids pour lequel on se sent bien, physiquement et moralement ; c’est un poids idéal unique et personnalisé. Pour cela, on peut être à son poids de forme sans avoir obligatoirement l’indice de masse corporelle attendu pour sa taille et son âge selon des normes standardisées.

Comment calculer l’IMC ?

L’indice de masse corporelle est calculé en divisant le poids par la taille au carré.

MC (kg/m²)Interprétation (d’après l’OMS)
moins de 16,5Dénutrition
16,5 à 18,5Maigreur
18,5 à 25Corpulence normale
25 à 30Surpoids
30 à 35Obésité modérée
35 à 40Obésité sévère
plus de 40Obésité morbide ou massive

Les risques du surpoids et de l’obésité

Les complications de l’obésité et du surpoids sont multiples, allant des maladies cardiovasculaires à certains cancers

Un IMC élevé est un important facteur de risque de maladies chroniques comme :

  • les maladies cardiovasculaires (principalement les cardiopathies et les accidents vasculaires cérébraux)
  • le diabète
  • les troubles musculo-squelettiques, en particulier l’arthrose 
  • certains cancers (de l’endomètre, du sein et du côlon)

Les troubles de la ventilation sont très fréquents en cas de surpoids et d’obésité. L’accumulation de graisse dans le thorax gêne l’expansion de la cage thoracique lors de la respiration. Beaucoup d’obèses sont essoufflés lorsqu’ils fournissent un effort (dyspnée). Les personnes obèses sont à risque de présenter des apnées du sommeil, c’est-à-dire des arrêts spontanés de la respiration qui surviennent pendant le sommeil, plusieurs fois par heure. Or ces apnées peuvent être à l’origine d’accidents cardiaques ou cérébraux.

Par ailleurs, l’obésité a des effets sur la production d’hormones sexuelles. Chez les femmes, les perturbations du cycle sont fréquentes tandis que les hommes peuvent présenter un hypogonadisme. D’autre part, l’obésité a des conséquences graves avec l’apparition d’insulinorésistance et de diabète de type 2 ou encore d’un syndrome métabolique (hypertension artérielle, excès de cholestérol et diabète).

Enfin, le risque de décès augmente de 20 à 40 % chez les personnes en surpoids et de deux à trois fois chez les sujets obèses.