Différence entre sophrologie et hypnose

Hypnose et sophrologie

L’ hypnose est souvent considérée comme la mère de la sophrologie. Véritablement, la sophrologie a puisé ses sources aussi bien en Orient qu’en Occident et aussi bien auprès de l’hypnose que du Bouddhisme.
Si Alfonso Caycedo s’est affectivement beaucoup intéressé à l’hypnose au départ, il s’en est aussi vite détaché (n’y trouvant pas les fondements scientifiques qu’il y cherchait).

Alors réellement quels sont les points communs et quelles sont les différences ?

Les points communs

  • Le sophrologue et l’hypno-thérapeute utilisent leur voix comme support d’accompagnement pour aider le consultant à atteindre un état modifié de conscience.
  • Elles utilisent la modification du niveau de conscience (passage de l’état de veille à un niveau d’attention flottante situé entre veille et sommeil).
  • et elles utilisent également la visualisation.

Les différences

  • La sophrologie développe l’autonomie grâce à une méthodologie particulière et précise.
  • Les techniques apprises en sophrologie sont facilement réutilisables dans le quotidien.
  • La sophrologie est un accompagnement plus centré sur la personne que sur le problème.
  • La sophrologie travaille sur les trois structures de l’être : mental, corps et émotions.
  • Alors que la sophrologie est la science de la conscience, l’hypnose s’intéresse essentiellement à l’inconscient.

Alors quand choisir hypnose ou quand choisir sophrologie ?

L’hypnose est particulièrement indiquée dans le cadre des analgésies, anesthésies, des addictions, mais aussi dans le cadre d’événements traumatiques.
La sophrologie est indiquée dans tous les autres cas (réalisation de soi, gestion du stress, prise en charge de la douleur, accouchement, etc.).

Pour une même problématique, il est possible de suivre quelques séances d’hypnose et de sophrologie.